Autour de Chomsky

 N oam Chomsky… Un gars qui m'intrigue beaucoup. Une chose que j'apprécie avec lui, il ne se cantonne pas à une seule activité ; une autre chose que je lui concède, il ne cherche pas à ne pas choquer, il s'engage et le fait sans compromis, quels que soient les domaines qui l'intéressent. Non qu'il veuille choquer, simplement il n'a pas, comme l'on dit, le souci du qu'en-dira-t-on, comme l'on dit encore, il n'est pas « politiquement correct ». Ce deuxième point, je ne peux vraiment le lui reprocher, c'est aussi mon cas. Mais moi, je puis me le permettre, je n'ai pas une surface sociale telle que ça puisse me poser problème ! Tandis que Chomsky, avec sa notoriété, a réussi à fédérer toutes les détestations, de l'extrême droite à la gauche extrême. Enfin, pas exactement : il y a ceci de curieux que chacun trouvera que, sur telle ou telle question, il a raison de secouer le cocotier, mais sur toutes les autres chacun jugera qu'il exagère ou dit n'importe quoi. Il n'y a guère que les anarchistes, les libertaires et les libertariens qui trouvent ses prises de position discutables – je veux dire : étant matière à discussion. Pour les autres il est indiscutable, et qu'ils approuvent ou contestent une de ses déclarations, c'est en bloc.

Chomsky
Innéité
Acquisivité
Scientificité
Retour sur la scientificité

Pour l'heure, j'ai écrit quelques pages sur son travail scientifique (“linguistique”), auparavant classées dans la rubrique «Sciences, spécificités», mais comme je compte élargir mes réflexions sur le bonhomme et son travail, elles se trouvent désormais ici. Le petit sommaire ci-contre permet d'accéder à ces pages. La première, «Chomsky», est nouvelle et j'essaie d'y comprendre tout à la fois ce qui fait la particularité de Noam Chomsky, et pourquoi, notamment en France, il fait l'objet d'un traitement spécial, ce mélange d'admiration et de détestation.